Nouvelle étiquette !

Quatrième étape : La fabrication

P1080073

Troisième étape : Le choix des tissus

Publié le 22 Avril 2018

Dans ce domaine, c’est un peu la chasse au trésor… La qualité est rare, d’autant plus si l’on recherche, comme moi, une fabrication française, et même régionale. Pas simple, mais capital !

Mission réussie ! Je travaille maintenant avec la maison Calvet, à Castres (Tarn). La majorité de mes vestes seront fabriquées avec des tissus venant de cette usine.

Deuxième étape : Le patronnage

Publié le 15 Avril 2018

Toujours sur le papier, la création du patron est une partie technique, et cruciale : c’est là que je crée véritablement la veste, que je lui donne vie.

Je développe donc, à plat, les formes du corps. La future veste est alors divisée en plusieurs parties (col, manches, devant et dos…)

Cette étape, dite « modélisme », fait appel aux mathématiques, mais surtout à ma sensibilité : mes tracés doivent être beaux sur le papier pour que l’habit le soit ensuite.

Je modifie ainsi mon patron jusqu’à ce que la forme me satisfasse. En regardant mes feuilles de papier, je visualise déjà la tenue de la veste.

J’ai maintenant devant moi une vingtaine de pièces. Elles serviront à découper le tissu aux mesures exactes.

Première étape : Création des modèles. Imaginer, dessiner...

Publié le 08 Avril 2018

C’est sur la planche à dessin que débute mon travail de création. J’imagine en quelques traits des formes, des lignes, des coupes, pour d’abord faire vivre mes vestes sur le papier.

Cette étape me permet de matérialiser une idée encore floue, un concept, et de l’éprouver sur un mannequin en deux dimensions. Je crée ainsi le modèle autour d’une silhouette.

Dans le cas d’une veste femme, tailleur, redingote ou blazer, dessiner va influence le choix de la couleur et de la matière (laine, velours, cuir, viscose…).

Je réalise plusieurs croquis sur la même feuille pour pouvoir les comparer et enrichir mon idée de départ. Etape suivante : le patronage !